« Grandir un peu », Julien Rampin

Voici le deuxième titre figurant dans la sélection du prix des lecteurs U. La parution du livre « Grandir un peu » est une belle histoire. Son auteur, Julien Rampin tient le compte particulièrement suivi sur les réseaux sociaux, @labibliothequedejuju. D’abord autoédité, il a ensuite fait l’objet d’une publication aux éditions Charleston et rencontré le succès.

Une vieille bâtisse en pierre aux volets bleus, perchée sur une colline, dans le Sud-Ouest de la France. C’est là que Jeanne Jambon, jeune femme peu sûre d’elle, va trouver refuge quand elle décide, sur un coup de tête, de fuir un mari indifférent et une existence qui ne lui ressemble pas. Cette maison est le royaume de Raymonde, une grand-mère fantasque et rebelle à la recherche d’une dame de compagnie, et de Lucas, son petit-fils.
Tous les trois vont alors tenter de s’apprivoiser et de se découvrir les uns les autres. Ils vont alors vivre, le temps d’un été, une parenthèse enchantée, à l’abri du monde. Jusqu’au jour où la vie va finir par les rattraper et les obliger à prendre leur existence en main.

« Grandir un peu » nous fait passer un très bon moment. Il est agréable à parcourir et les pages défilent sans trop que l’on voie le temps passer. L’histoire se dévoile au fil des pages, en même temps que les personnages partagent avec le lecteur leurs blessures et zones d’ombres. Du côté des personnages justement, celui de Raymonde est très réussi et intéressant à découvrir. Mais du coup il éclipse un peu les autres qui apparaissent d’autant plus fades en comparaison. L’idée des souvenirs d’enfance des différents personnages est très intéressante et apporte un éclairage différent sur la manière dont chacun s’est construit. Ces souvenirs constituent également des pastilles qui font sourire, attendrissent et émeuvent. Le roman ne se contente pas de rester dans la veine du bon sentiment. Les thématiques qu’il aborde – résilience, pardon et culpabilité, acceptation de l’homosexualité – lui confèrent une vraie profondeur.  Il manque certes un peu d’originalité puisqu’une bonne partie des pièces du puzzle vont s’emboîter comme le lecteur pouvait le deviner. Mais après tout, est-ce vraiment du suspense qu’il était venu chercher ici ? Pas vraiment, et pour le reste, le contrat est bien rempli avec un beau message d’espoir et de solidarité !

« Grandir un peu » , Julien Rampin, Le livre de poche, 288 pages.

Publicité

Une réflexion sur “« Grandir un peu », Julien Rampin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s